Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Annie S* BELLIOT

Annie S* BELLIOT

Je suis Psycho-praticienne-Sophrologue Certifiée, Thérapeute Holistique. Vous trouverez sur mon site " HOME SHANTI OM" des conseils pour votre santé et votre bien-être, des infos sur mes stages, des textes et des citations qui font du Bien à l'Esprit et à l'Âme....

Publié le par Annie BELLIOT
Publié dans : #texte

( Extrait "Des Maudits Maux aux Mots Dits"  texte écrit par Annie S* Belliot/ copyright mai 2012)

 

" Préambule:

Le choix de ce titre nest pas exclusivement basé sur le jeu des sonorités.

Dans le langage populaire, le terme "maudit" revêt une connotation quasi mystique.

Ce qui est maudit, devient détestable, celui qui est maudit voit s'abattre sur lui la malédiction de Dieu, et le rejet des hommes. Il se retrouve mis à l'écart de ses congénères et mis au ban de la société.

L'histoire de l'humanité s'inscrit dans la mouvance des siècles qui se succèdent, avec leur cortège de guerres destructrices et de maladies épidémiques. La peste, le choléra ou la tuberculose ont décimé des populations entières.

De nos jours, si le bruit des chars ne s'entend plus que dans certaines régions éloignées, les guerres se déroulent sur un plan psychique et verbal, ou sur l'espace virtuel de nos écrans.

Quant aux épidémies endémiques, si beaucoup d'entre elles ont disparu, certaines maladies, comme le cancer ou le sida perpétuent une effrayante hécatombe à travers les continents.

Qu'en est il du regard posé sur "le" malade porteur de ces différents symptômes?

Quelles sont les émotions instinctuelles qui surgissent à la vue d'un enfant atteint de malformation, d'une personne ayant un lourd handicap psychomoteur, d'un malade en phase terminale d'un cancer?

Dans la majorité des cas, la peur de l'étrange, de l'inconnu, de ce qui n'appartient pas ou plus à la "normalité", fait remonter en nous des angoisses refoulées et pousse l'humain à se retrancher dans son système de défense primaire, que celui ci soit d'éviction ou de fuite.

(...)

C'est en cela que le terme "maudit" s'imposait dans le titre de cet ouvrage.

 

La maladie devient le patient lui même, imprègne l'intégralité de son être, et pas seulement la partie atteinte.

Elle remplace parfois son nom et le réduit à un ou des symptômes en le déshumanisant.

 

Sans doute, certains malades se diront ils: "pourquoi moi? Qu'est ce que j'ai fait pour mériter çà?"

Ils maudiront alors leur voisin, leur collègue, les changements de climat, la pollution, le gouvernement et sa politique et peut être même Dieu, qui sous couvert de sa Grande Magnanimité, permet une telle injustice!

Pour certains, l'instant de la colère passé, peut être trouveront ils, en eux le courage d'aller chercher plus loin, une éventuelle réponse à leurs questions.

Dans l'isolement de leur souffrance ou accompagnés par un thérapeute, ils prendront le chemin de leur vie, à rebours...remontant pas à pas, à travers les mois et les années, revivant des douleurs oubliées, posant des mots sur leurs blessures refoulées, renouant avec ce qu'ils avaient vécu dans leurs tripes à cet instant précis, pour peut être, au détour d'une souffrance reconnue, se retrouver enfin en tête à tête avec ce qu'ils sont réellement, des Êtres pétris de sensibilités et de peurs, d'amour et d'espérance.

 

Uniques dans leur propre Vérité.

 

Cette Vérité qui réclame des MOTS pour être délivrée de ses MAUX. (...)"

 

                                                                                                                                              Annie S* Belliot

 

 

 

                                                                                  

Commenter cet article