Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Annie S* BELLIOT

Annie S* BELLIOT

Je suis Psycho Analyste Clinicienne-Sophrologue Certifiée, Thérapeute Holistique. Vous trouverez sur mon site " HOME SHANTI OM" des conseils pour votre santé et votre bien-être, des infos sur mes stages, des textes et des citations qui font du Bien à l'Esprit et à l'Âme.... J'ai me aussi laisser parler mon Âme d'Artiste et d'Auteure. Vous pourrez trouver sur ce site une grande partie de mes Créations. Certaines sont disponibles à la vente au moyen d'un paiement par chèque ou par Paypal. Merci de me contacter pour tout renseignement , par mail : annie.belliot@orange.fr par tél : 06.60.194.222 Je vous souhaite bonheur et plaisir en parcourant mon site. Namasté. Annie S* Belliot - "Shanti Noun Créations

Publié le par Annie BELLIOT
Publié dans : #citation

 

"Dans la Grèce antique, Socrate avait une grande réputation de sagesse. Quelqu’un vint un jour trouver le grand philosophe et lui dit :
– Sais-tu ce que je viens d’apprendre au sujet de ton ami ?
– Un instant, répondit Socrate. Avant que tu ne me racontes, j’aimerais te faire passer un test, celui des trois passoires.
– Les trois passoires ?
– Mais oui, reprit Socrate. Avant de raconter toutes ...sortes de choses sur les autres, il est bon de prendre le temps de filtrer ce que l’on aimerait dire. C’est ce que j’appelle le test des trois passoires.

La première passoire est celle de la Vérité.
– As-tu vérifié si ce que tu veux me dire est vrai ?
– Non, j’en ai seulement entendu parler …
– Très bien. Tu ne sais donc pas si c’est la vérité.

Essayons de filtrer autrement en utilisant la seconde passoire, celle de la Bonté.
- Ce que tu veux m’apprendre sur mon ami, est-ce quelque chose de bien ?
– Ah non ! Au contraire !
– Donc, continua Socrate, tu veux me raconter de mauvaises choses sur mon ami et tu n’es même pas sûr qu’elles soient vraies …

Tu peux peut-être encore passer le test, car il reste une troisième passoire, celle de l’Utilité.
- Est-il utile que tu m’apprennes ce que mon ami aurait fait ?
– Non, pas vraiment …
– Alors, conclut Socrate, si ce que tu as à me raconter n’est ni vrai, ni bien, ni utile, pourquoi vouloir me le dire ? …"
Commenter cet article